one

POURQUOI LES PRODUITS DU QUOTIDIEN
ONT UN IMPACT SUR NOTRE ENVIRONNEMENT ?

Des produits qu’on aime tous,
mais gourmands en énergie !

Chocolat, café, thé, infusion, pâte à tartiner, boisson végétale, sucre, riz ou encore quinoa : autant de produits que nous avons tous dans nos placards mais dont l’impact environnemental est loin d’être anodin.

En effet, la fabrication de l’ensemble de nos produits
engendre des émissions de carbone à toutes les étapes
du cycle de leur vie : la culture de leur matière première,
leur transformation, leur emballage, leur acheminement
maritime ou routier, génèrent des flux d’émissions
de gaz à effet de serre incontestables.

C’est pourquoi, Alter Eco a décidé depuis 10 ans
de neutraliser 100% de ses émissions de CO2.

two

COMMENT NEUTRALISONS-NOUS
NOTRE IMPACT CARBONE ?

Nous avons choisi de neutraliser notre empreinte carbone à travers des projets de reforestation et d’agroforesterie dans plusieurs de nos filières.

#1-Notre action au Pérou

C’est au Pérou que nous avons initié notre premier grand projet dès 2008 avec l’entreprise sociale PUR Projet,
qui accompagne les sociétés dans l’intégration
de la problématique du climat dans leur coeur de métier.
Ce projet vise à reboiser des zones victimes de déforestation dans la province de San Martin via 2 programmes nommés
« Jubilacion Segura» et « Biocorredor Martin Sagrado ».
Ils sont menés main dans la main avec les producteurs
de la coopérative Acopagro, une de nos principales filières d’approvisionnement en cacao bio et équitable.

Les objectifs ?

  • Planter des arbres, principalement des essences forestières, sur les parcelles de producteurs pour leur permettre d’optimiser leurs systèmes de production
    de cacao grâce à une baisse de l’érosion et l’amélioration
    de la fertilité du sol.
  • Contribuer à conserver une zone forestière
    le Parc National Martin Sagrado – fortement déboisée au cours des années 80 à cause de la production massive de coca.
  • Préserver la biodiversité d’une forêt essentielle à la pérennité du fleuve Huayabamba, en bordure duquel vivent une grande partie des planteurs de cacao d’Acopagro.
  • Diversifier les sources de revenus des agriculteurs :
    au bout de 10 ou 15 ans l’arbre qui arrive à maturité peut être vendu comme bois d’oeuvre et ainsi utilisé en menuiserie ou en ébénisterie.

Grâce à ce partenariat, nous avons replanté en 10 ans plus de 150 000 arbres, soit l’équivalent de 77 892 tonnes
de CO2 neutralisés depuis 2008.

Enfin et toujours avec l’appui de PUR Projet,
les programmes « FECCEG » au Guatemala et « Alter Trade » aux Philippines font partie de nos projets carbone forestiers initiés depuis 2017.

#2-Notre action
en Côte d’Ivoire

En Côte d’Ivoire, nous soutenons la mise en œuvre
d’un programme de conservation d’une zone de
forêt classée grâce à la culture agroforestière du cacao :
le projet REDD+. Ce projet est développé sur le terrain par notre partenaire, la coopérative de producteurs de cacao biologique de la Mé, en coordination avec l’ONG Nitidae. Découvrez ce projet en détail.

Ainsi, depuis 2017, 70% de nos émissions sont neutralisées par Pur Projet et 30% par Nitidae.

#3-L’insetting :
notre méthode
de neutralisation carbone

L’ensemble des projets que nous menons sont réalisés sous forme d’Insetting. Cela signifie que nous
équilibrons notre empreinte carbone en interne, directement au coeur de nos propres filières d’où
nos produits sont issus.
L’insetting diffère de la neutralité carbone classique (appelée « Offsetting ») où les projets ne sont
pas développés directement au sein même des filières ou dans les périmètres d’action des
entreprises.

Cette pratique permet ainsi aux entreprises de sécuriser leur développement et de participer à un monde plus durable.

DES QUESTIONS SUR NOS PROJETS ?
interrogez-nous !