Leurs
Produits

Kulaktik

Café du Mexique

Pionnier en terme de certification Equitable, le Mexique compte aujourd’hui plus 50 organisations de producteurs inscrites au registre de Max Havelaar. C’est le 2e fournisseur de café équitable au monde (15 % des volumes). C’est aussi, l’un des principaux pays producteurs de café Bio… et 70 % de cette production provient du Chiapas. Majoritairement descendants et héritiers de la civilisation Maya, les peuples du Chiapas sont riches de leur culture, coutumes et langues préservées. Ils sont pourtant victimes d’une forte marginalisation sociale et économique et de divergences récurrentes entre les droits et coutumes qu’ils revendiquent et les droits publics tels qu’envisagés par l’Etat.

La coopérative KULAKTIK a été créée en 1992 par 45 producteurs, suite à la libéralisation du marché international du café en 1990. Dès le départ, le choix est fait de s’orienter vers le mode de production Bio. Alter Eco soutient ce modèle basé sur l’humain et le respect des milieux naturels aux côtés de la coopérative depuis 2008. KULAKTIK a bâti sa croissance en s’alliant au fil du temps à d’autres coopératives plus importantes. En contournant les circuits usuels de commercialisation, les producteurs ont ainsi acquis une autonomie qui leur permet à la fois d’améliorer les conditions de vente du café et d’avoir accès aux services financiers et d’assistance technique. Depuis 2012, la coopérative gère ses exportations de façon autonome. Elle compte aujourd’hui 277 membres dont 92 % certifiés en bio.

De géographie très diverse, tant par son relief que son climat, le Chiapas possède une très grande richesse en ressources naturelles mais présente l’une des économies les plus pauvres du pays. Elle est principalement basée sur l’agriculture… et bien sûr, le café : l’un des plus réputés au monde ! Nous sommes dans la petite région des Altos Tzotzil Tzeltal qui s’étend sur le versant Ouest du massif montagneux de la Sierra Madre Orientale. C’est l’un des territoires de plus grande importance biologique de toute l’Amérique du Nord. Implantée en bordure de deux réserves naturelles, la culture agro forestière de café contribue activement à freiner la progression du défrichage pour implanter des prairies (élevage) et des grandes cultures. Son mode d’exploitation biologique et extensif répond parfaitement aux enjeux environnementaux du territoire, tout en procurant une alternative économique viable aux familles de producteurs.

L’assemblée générale de la coopérative décide d’organiser la distribution de la prime de la manière suivante :

  • 40%: versée directement à chaque producteur, pour investissements productifs
  • 40% : working capital pour la coopérative
  • 20% : entretien des infrastructures