Leurs
Produits

Alter trade

Sucre muscovado

Aux Philippines, le sucre est un produit stratégique, contenant de forts enjeux politiques. Principale « commodité « (produit agricole exporté) entre la fin du 18e siècle et le milieu des années 70, le sucre voit alors son marché encadré par l’Etat. Des quotas de production dédiés aux Etats-Unis sont mis en place. Mais dans les années 80, l’Ile de Negros est victime de la crise socio-politico-économique qui secoue les Philippines. Alors que les grands domaines agricoles et leurs centaines de milliers de familles d’ouvriers sont paralysés, une poignée de militants misent sur le « Trade-not-Aid » comme solution durable. Alter Trade est créé en 1987 pour développer un échange citoyen direct du petit producteur au consommateur.

Aujourd’hui réorganisée autour de sa colonne vertébrale, la Coopérative ATC / ATMC et les 11 Organisations de Producteurs de sucre (Negros Occidental) représentent 594 producteurs de canne. Le Muscovado a été le premier produit exporté par Alter Trade. C’est un emblème de la lutte des travailleurs de la canne, intimement lié à la réforme agraire de la fin des années 80, qui a consacré leur combat pour récupérer les terres abandonnées, même si la redistribution n’a pas été systématisée… Au coeur du projet de la coopérative : l’humain et un environnement sain. Dès le départ, l’orientation est prise d’orienter les producteurs sur le BIO. En 1993, Alter Trade, construira son propre moulin (usine de transformation de sucre). Dans les dernières orientations stratégiques d’Alter Trade, le programme SAVE (Sustainable Agroecological Villages) repose sur le concept de la souveraineté alimentaire et du développement d’une agriculture familiale diversifiée.

Chez Alter Trade, on a bien compris l’importance de l’agriculture biologique pour préserver l’environnement. Les petits producteurs d’Alter Trade cultivent ainsi la canne à sucre dans le respect de la biodiversité. Récolté et conditionné sur place, le sucre muscovado Alter Trade possède le goût de la qualité, de l’authenticité et de l’équité. En effet, ce qui frappe en visitant Alter Trade et ses coopératives partenaires, c’est d’abord le travail harassant des producteurs de canne, dans leurs champs et à tous les niveaux de la chaine… et la force solidaire de leur communauté. Grâce au collectif, les terres et le travail sont justement partagés, le militantisme et l’engagement des partenaires locaux créent de la valeur ajoutée. Du sens, du goût et une vraie alternative au modèle agro-industriel local !

Alter Trade porte bien son nom et illustre tout aussi bien les bénéfices du commerce équitable où tout commence par un revenu stable garanti aux petits producteurs. Avec la prime, les associations de producteurs ont pu investir dans la construction de pompes écologique pour l’accès à l’eau potable et l’irrigation. Ils ont également investi dans des outils de productions (tracteurs, entrepôts) ou des projets de diversification (alambic pour huiles essentielles, maraichage…)