Alimentation biologogique : la chasse aux idées reçues

Plus aucune raison d’être bio sceptique ! Découvrez nos réponses aux idées reçues sur l’agriculture biologique.

« Le bio, c’est du marketing, cela n’a pas d’impact sur la santé et ça sert seulement à payer plus cher ! »

Alors celle-là, c’est la numéro une du palmarès des idées reçues, on va se montrer transparent avec vous. Acheter uniquement des produits labellisés bios peut se faire un peu ressentir au passage en caisse. Mais ce coût supplémentaire, c’est ce qui vous assure la qualité des produits, car oui le bio est meilleur pour la santé et on l’explique ici. Alors oui, ça peut être parfois un peu plus cher (quoique vous seriez étonné du nombre d’articles à petits prix !), mais en plus de vous assurer un produit de qualité (et délicieusement bon), vous vous éloignez des risques de maladies, et ça, ça n’a pas de prix.

”Le bio, ce n’est pas vraiment du bio, c’est pollué par les champs voisins traditionnels”

Repas de famille, soirées entre amis, débats devant la machine à café…Tout est bon pour casser le bio ! Une chose est sûre, ces bio-sceptiques n’ont sûrement pas lu les résultats des enquêtes menées par « La répression des fraudes », « 60 millions de consommateurs » ou encore « Que choisir ». Elles l’ont toutes démontré : il n’y a pas de résidus significatifs de pesticides, pas d’hormones de croissance, pas de fertilisants ni d’herbicides artificiels provenant des cultures voisines traditionnelles dans les produits issus de l’agriculture biologique et si un test révèle une faille dans ces éléments, le produit ne sera pas considéré comme bio. Et toc !

“Les aliments que nous mangeons peuvent avoir des maladies puisqu’ils ne sont pas traités”

Bien au contraire, ce qui fait toute la différence entre un produit bio et non bio, c’est qu’un produit bio se défend lui-même contre les maladies. Il est donc plus solide. En ce qui concerne l’hygiène en magasin, les produits bios sont soumis aux mêmes réglementations que les produits conventionnels : donc 1 partout ! Et en plus du label « AB » qui assure le respect des réglementations européennes, d’autres contrôles sont effectués par les autorités françaises sur l’ensemble des produits agricoles et alimentaires. Ne soyez donc pas inquiet, tous les produits bios sont bien surveillés avant de finir dans votre assiette.

« Le bio, ça a mauvais goût ! »

Avant toute chose, il faut savoir que le label « Agriculture Biologique » ne garantit en rien un « bon goût ». Ce qu’il assure, c’est la non-présence de pesticides, d’hormones, etc. En revanche, on n’a du mal à croire que vous ne fassiez pas la différence entre une tomate bio et une tomate non bio par exemple. La différence de goût est flagrante. D’ailleurs, le goût est le premier argument des consommateurs d’aliments bios et selon le baromètre CSA 2010 (un institut d’études et de conseils), 59% des consommateurs de bio mentionnent un meilleur goût. L’explication qui se cache derrière, c’est l’eau : les fruits et légumes bios contiennent 30% d’eau en moins que les non bios, d’où leurs saveurs envoûtantes. Maintenant, vous savez tout, vous avez toutes les clés pour changer ces idées reçues. Et si toutefois vous avez entendu d’autres idées reçues sur l’alimentation biologique, n’hésitez pas à nous contacter pour que l’on puisse vous aider à les contrer.

Pour aller plus loin :

Même quand on aime on peut compter : http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/8068/bio-coute-t-il-vraiment-plus-cher

Pour les bios septiques : http://www.consoglobe.com/bio-dangereux-sante-2174-cg

Embarquez pour le voyage du goût : http://www.psychologies.com/Nutrition/Equilibre/Bio-et-autres/Articles-et-Dossiers/Le-bio-a-t-il-vraiment-plus-de-gout

Partager l'article :