Leurs
Produits

Cooproagro

Cacao de République Dominicaine

Pour beaucoup, le pays est surtout synonyme de destination touristique. Si soleil, musique et danse sont bien au coeur de la culture et des traditions de l’île, elle est aussi internationalement réputée pour son cacao, plusieurs fois centenaire ! Plus de 80 % des surfaces cacaoyères y sont cultivés en bio, grâce à des conditions climatiques favorables et une très faible exposition aux maladies traditionnelles du cacaoyer. Et oui, même le cacao est sensible à la douceur caribéenne ! Ici, le vent est chaud, l’air marin, le rythme de la vie nonchalant et la bonne humeur contagieuse. Un environnement qui ferait presque oublier les conditions de vie difficiles des habitants en milieu rural et les caprices du climat…

Endiguer l’exode rural en encourageant la relève d’une culture vieillissante : c’est l’un des principaux enjeux pour la filière locale du cacao. Fondée en 1984, Cooproagro regroupe en son sein 24 districts coopératifs de petits producteurs de cacao. Aujourd’hui, elle compte 2 150 membres actifs répartis dans la plupart des provinces cacaoyères du pays. Ensemble, ils ont donné la priorité à l’agriculture biologique et aidé à hisser la République Dominicaine au rang de 1er exportateur mondial de cacao bio. Pour notre plus grand plaisir !

Les associations de producteurs affiliées à Cooproagro sont principalement situé dans la province de Duarte, au Nord du pays.  Dans ces zones rurales de plaine, le cacao constitue la principale source de revenus des habitants, qui pour la plupart exploitent des terres morcelées sur de très petites surfaces. Le vieillissement des producteurs, le développement de prairies dédiées à l’élevage bovin, le manque d’investissement dans les parcelles cacaoyères entraînent une déforestation et une érosion de sols croissantes, qui sont autant de menaces au maintien de la cacaoculture.

En s’appuyant sur les revenus liés au commerce équitable, les producteurs de Cooproagro ont mis en place de nombreux programmes de soutien : fonds d’éducation, réparation d’infrastructures essentielles, accès à l’eau, aide financière en cas de décès, assistance technique agricole… En fin de campagne, Cooproagro procède à une redistribution des bénéfices (différence entre prix de collecte et prix de vente) entre les adhérents. Cette répartition est sans doute la plus grande réussite de la coopérative, car elle permet à chaque membre de recevoir directement la valeur absolue de sa récolte.