l’agroforesterie kesako ?

L’agroforesterie repose sur le principe d’associer des arbres fruitiers ou forestiers aux cultures alimentaires.

Ce modèle s’inspire de pratiques agricoles anciennes existant bien avant le développement des modèles intensifs de ce siècle. Il s’agit d’une intensification écologique qui tout en permettant d’améliorer la productivité, fournit de nombreux services environnementaux.

les bénéfices de l’agroforesterie

climat

Séquestration du CO2 par la biomasse et les sols
Atténuation des effets du changements climatiques (sécheresses, inondations…)
Limitation de la déshydratation des cultures ainsi que de la propagation des maladies. Conservation de l’humidité du sol

sols

Erosion des sols évitée
Séquestration des nitrates.
Diminution du ruissellement et des écoulements
Création de matière organique (humus), régénération des sols improductifs

biodiversité

Protection des espèces menacées
Maintien ou régénération des écosystèmes
Hébergement des prédateurs de nuisibles et parasites de cultures.

eau

Augmentation de la capacité de rétention d’eau (racines profondes / synergie avec les cultures)
Préservation des ressources en eau

en conclusion

Enfin, pour boucler ce cercle vertueux, l’agroforesterie a surtout un impact positif sur l’économie des familles de producteurs.

– Diversification des sources de revenus (bois, fruits, légumes…), limitation des risques liés à la dépendance d’un seul marché.
– Diminution du besoin de fertilisants et pesticides (et des risques sanitaires liés à leur usage)
– Augmentation des rendements et du revenu