La défense d'un modèle agricole familial

Au-delà du soutien apporté aux producteurs et de la relation commerciale juste établie avec les coopératives, l’enjeu principal d’Alter Eco est de défendre un modèle économique différent à travers la valorisation et la préservation d’une agriculture à taille humaine, respectueuse de la biodiversité.

1. Acte d'achat et modèle agricole :

Les actes de consommation de produits alimentaires sont autant de prises de parole et impliquent le choix d’un modèle de développement agricole particulier. Alter Eco a fait le choix de défendre l’agriculture biologique et familiale fortement menacée par l’agriculture intensive et l’agro-industrie, au Sud comme au Nord.

En choisissant ce modèle, Alter Eco souhaite avant tout défendre les modes d'agriculture biologique à échelle humaine dans le respect de l'homme et de son environnement.

2. Au Sud :

1 milliard d'individus, 4 milliards si l’on compte leurs familles, soit 2/3 de la population mondiale sont des petits producteurs. A travers le regroupement en coopératives dont les producteurs sont propriétaires, ces derniers peuvent s’émanciper des intermédiaires, mutualiser leurs efforts et bénéficier d’un soutien technique.

Le développement du Commerce Équitable nous amène à être vigilants quant aux bénéficiaires de la démarche. Bien que certaines grandes plantations soient certifiées « commerce équitable », Alter Eco a choisi de ne travailler qu’avec des groupes de petits agriculteurs qui possèdent en moyenne 1 à 5 hectares de surface cultivée. Le modèle de plantation venant, dans la grande majorité des cas, concurrencer directement les coopératives au détriment d’une émancipation réelle des agriculteurs du Sud.

Découvrez toutes les coopératives partenaires d’Alter Eco